Le Mythe

Le nom Lucifer  signifie en latin « Porteur de lumière (lightbringher) » (lux: « lumière », et ferre: « porter »).

C’était à l’origine, l’un des noms que les Romains donnaient à l’« étoile du matin (Morningstar), c’est-à-dire la planète Vénus.

Dans la tradition chrétienne, Lucifer est associé à l’orgueil et considéré comme un ange déchu qui s’est  rebellé contre Dieu. Il est alors assimilé à Satan (Le Diable ou Prince des Ténèbres).

Dans la Vulgate ou Bible, Lucifer devient un nom propre utilisé pour traduire l’expression « astre brillant » du Livre d’Isaïe (14.12.).Dans le contexte de l’oracle d’Isaïe, il s’agit de décrire l’ascension et la chute d’un tyran, vraisemblablement ici la chute d’un souverain babylonien.  Aux II et IIIe siècles, les Ecclésiastiques identifient Lucifer à Satan.  À partir du Moyen Âge, Lucifer et Satan sont considérés comme des noms courants pour désigner le Diable.


Dans la série, Lucifer est effectivement le Diable mais est également un ange déchu, l’ange Samaël, punit par Dieu.  Sous sa forme « Lucifer », celui ci possède un autre visage que celui de mortel qu’il arbore au quotidien: un visage totalement brûlé. Il a le pouvoir de connaitre les plus profonds désirs des humains et ainsi de les inciter à en profiter….

L’ange Samaël:

Samaël est une figure angélique de la tradition juive.Il y est décrit comme délateur, séducteur et destructeur du monde.Il est souvent assimilé à « Satan » car on considère, dans certains écris que Samaël serait le nom « angélique » du prince Noir alors que « Satan » serait son nom démoniaque.

D’après les rabbins, commentateurs du Pentateuque, c’est lui qui, monté sur l’Antique Serpent, aurait incité Eve à commettre le péché et il serait même le véritable père de Caïn. Il fut également l’adversaire mythique de Moïse, dont l’archange Michel lui disputa le cadavre. Il est aussi appelé le chef des Dragons du mal, et il est généralement tenu pour responsable du torride vent chaud du désert.

Pourtant, il existe un autre aspect de Samaël. Dans le « Livre chaldéen des Nombres » Samaël serait détenteur de la Sagesse caché ou occulte.


Dans la série, Samaël est le premier nom de Lucifer, avant sa chute. Il vivait alors au paradis, parmi les autres anges, qui sont ses frères et sœurs et avec Dieu, son père et sa mère, la Déesse de la création.Lorsqu’il s’est rebellé contre son père celui ci l’a déchu et il a été envoyé en Enfer, torturer les âmes damnées en pénitence…..il est alors devenu Lucifer, le Diable. Dans la saison 3, Lucifer retrouve en partie cet aspect en perdant sa tête de diable et en retrouvant ses ailes. S’il conserve son pouvoir sur les désirs d’autrui il récupère alors celui de voler ainsi que celui de se déplacer entre les mondes.

 

L’ange Amenadiel (Gabriel):

L’ange Amenadiel de la série est assimilable à l’ange ou archange Gabriel car il est définit comme le messager de Dieu et le porteur de bonnes nouvelles.

C’est un personnage qu’on retrouve dans le livre de Daniel qui fait partie de la Bible hébraïque, ainsi que dans le Nouveau Testament et, sous le nom Djibril, dans le Coran.

Son nom, signifie littéralement « force de Dieu ». Il est d’ailleurs représenté comme un être fort, imposant et robuste. il est considéré comme la main gauche de Dieu.


Dans la série, Amenadiel est le fils aîné de Dieu et son messager sur Terre. Il a le pouvoir de ralentir le temps ce qui lui permet d’intervenir sans que les humains ne s’en aperçoivent. Il a ici pour mission de ramener son jeune frère rebelle en Enfer mais lorsqu’il échoue, il est alors déchu à son tour. Contrairement à Lucifer,il perd alors ses ailes et ses pouvoirs et ne les retrouvera que lorsqu’il en sera à nouveau digne.

 

L’ange Uriel:

Uriel ou Ouriel (en hébreu: Oriel et en arabe: Israfil) est le nom d’un archange de la tradition monothéiste. Il est considéré comme le quatrième archange et apparaît dans plusieurs traditions juives.

Il est révéré par l’Église orthodoxe comme l’un des sept archanges majeurs et figure en haute place dans les hiérarchies angélologiques de l’ésotérisme chrétien médiéval et moderne. Uriel est  également reconnu par l’église anglicane comme le quatrième archange.

La Bible ne fait pas mention d’un ange du nom d’Uriel. Il est en revanche mentionné à plusieurs reprises dans le Livre d’Hénoch, ainsi que dans l’Apocalypse d’Esdras, ouvrages de la littérature hébraïque tardive.

Le livre d’Hénoch évoque ainsi nommément Uriel comme : « ange que le Seigneur de gloire a préposé à toutes les étoiles qui brillent dans le ciel et éclairent la Terre» Uriel serait ainsi l’ange qui apporte aux êtres humains les lumières de la connaissance de Dieu. Il serait aussi l’interprète des prophéties et l’ange du châtiment.


Dans la série, Uriel est le « petit frère chétif » que les autres anges ne prennent pas au sérieux. Il intervient pourtant au nom de son père pour un mission de taille: obliger Lucifer à respecter le pacte qu’il a fait avec Dieu. Uriel a le pouvoir de visualiser les différents schémas constituant l’avenir proche, il peut donc intervenir pour changer ce qui va se passer. Il est également dit par Lucifer que c’est lui qui est chargé d’accueillir les mortels arrivants au paradis.

 

L’ange Azraël:

Azraël est définie comme l’ange de la mort dans certaines traitions hébraïques, musulmanes et sikhes. Son nom vient de l’hébreu biblique.

L’ange de la mort est considéré de nombreuses manières par différentes religions.  Plutôt que d’être simplement la personnification de la mort, Azraël est habituellement décrit dans les sources islamiques comme subordonné à la volonté de Dieu « avec la plus profonde révérence ». Dans la mystique juive, il est identifié comme l’incarnation du mal, et pas nécessairement ou spécifiquement la mort elle-même. Selon les perspectives et les préceptes des diverses religions, Azraël peut être un résident du troisième paradis. Dans l’une de ses formes, il a quatre faces et quatre mille ailes, son corps tout entier est couvert de langues et d’yeux, dont le nombre correspond à celui des personnes vivant sur Terre.

Enregistrant sans cesse, dans un grand livre, le nom des hommes à leur naissance et les effaçant à leur décès, il sera le dernier à mourir.


Dans la série, Azraël est l’ange de la mort et la sœur des autres anges rencontrés. Elle est tout d’abord, juste mentionnée lorsqu’une dague lui appartenant (appelée « lame d’Azraël ») et se trouvant être un morceau de l’épée ardente, arrive sur Terre et encourage les mortels à s’entre tuer. On la rencontre bien plus tard, en apprenant quelle se fait passer pour un fantôme auprès d’Ella quelle protège depuis l’enfance.

 

Mazikeen et les démons:

Dans la mythologie juive , le mot « Mazikeen » fait référence aux démons invisibles qui peuvent créer des ennuis mineurs ou majeurs.

Mazikeen est vraisemblablement une interprétation du terme hébreu mazikin ( également orthographié maziqim ) qui se traduit littéralement « les malfaiteurs » ou « ceux qui font du mal ». Le terme est utilisé dans le Talmud et est généralement compris comme se référant à des démons invisibles nuisibles qu’une personne pourrait rencontrer dans la vie quotidienne.


Dans la série, Mazikeen est le nom de la démone que Lucifer a emmené avec lui lorsqu’il a quitté l’Enfer. Fille de Lilith,elle est issue d’une lignée de milliers de démons. Elle n’a pas d’âme et possède une force surhumaine. Sous sa séduisante apparence, elle cache un visage dont la moitié est monstrueux. Elle est le bras droit de Lucifer et était chargé de torturer les âmes damnées en Enfer….Elle cherche à présent sa place parmi les humains, sur Terre.

Dieu:

Dieu désigne un être ou force suprême structurant l’univers. Principe fondateur dans les religions monothéistes, Dieu est l’être suprême, unique, transcendant, universel, créateur de toutes choses, doté d’une perfection absolue, constituant le principe de salut pour l’humanité.

La notion de Dieu revêt un considérable impact culturel, notamment dans la musique, la littérature, le cinéma, la peinture, et plus généralement dans les arts. La représentation de Dieu et la façon de le varient en fonction des époques et systèmes de croyances.


Dans la série, Dieu n’est pas présent physiquement mais il en est très régulièrement fait mention. Il est le créateur de l’univers mais pas seul puisqu’il l’a fait avec sa femme, la Déesse de la création. Ensemble, ils ont eu beaucoup d’enfants qui sont des anges dotés de pouvoirs. Apparemment Dieu aurait crée l’humanité seul ce qui aurait causé des problèmes avec sa femme et encouragé son fils Samaël à se rebeller. Il aurait alors voulu le tuer mais sa femme l’en a empêché lui demandant de le bannir en Enfer à la place…..Quelque temps plus tard c’est elle qu’il envoya en Enfer à son tour. Si ses intentions restent énigmatiques sur beaucoup de choses, on sait qu’il a demandé à Amenadiel de permettre la conception de Chloe pour quelle entre dans la vie de Lucifer, il savait donc que celui ci quitterai l’Enfer et s’installerait sur Terre.

 

La Déesse mère:(série, saison 2)

Les expressions « Déesse mère » ou « Grande Déesse » ou encore « Déesse primordiale » font référence à divers cultes qui auraient été rendus à une « mère universelle » du Paléolithique à aujourd’hui.

Ces expressions renvoient à un supposé culte primitif de la fertilité qui aurait été universellement pratiqué à la fin de la Préhistoire. Ce culte, dans lequel la figure de la femme aurait tenu une grande place et revêtu une dimension sacrée, aurait consisté essentiellement en une vénération de la Terre, de la fertilité et de la fécondité.

Certains mouvements panthéistes,néo-paganistes, féministes, présentent la Déesse Mère comme une divinité précédant historiquement les dieux masculins des religions monothéistes.


Dans la série, elle est « l’ex femme » de Dieu et la mère des anges. Elle a été bannie en Enfer par celui ci lorsqu’elle à tenter de détruire l’humanité à coups de catastrophes bibliques. Elle s’en échappe à la fin de la saison 1 et investie le corps d’une mortelle recensement décédée pour retrouver Lucifer. Ses pouvoirs sont trop grands pour y être contenus et elle tente de regagner le paradis avec l’aide d’Amenadiel et Lucifer, sans succès. Elle part alors se créer son propre univers dans une autre dimension ouverte par Lucifer avec l’épée ardente.

 

Abel et Caïn:(série, saison 3)

Le quatrième chapitre de la Génèse rapporte l’histoire d’Abel et Caïn, fils d’Adam et d’Eve. Caïn était cultivateur et Abel éleveur de petit bétail. Un jour les frères vinrent faire des offrandes à Yahvé. Caïn offrit les produits du sol et Abel offrit les premiers nés de son troupeau et leur graisse. Seule l’offrande d’Abel est agréée. Alors Caïn,de rage, tue son frère Abel.

Caïn est ainsi, pour le Livre saint, le premier meurtrier de l’humanité.Dieu l’interpelle mais Caïn nie son crime, puis Dieu lui apprend qu’il est maudit par le sol qui a recueilli le sang versé. Ainsi il ne pourra plus récolter. Dieu le chasse de la terre fertile dont il jouissait et le condamne à errer sur la terre. Caïn assure qu’il sera tué par le premier venu, et Dieu déclare qu’alors il serait vengé sept fois, et lui impose une marque afin qu’il échappe à l’agression des hommes. 


Dans la série, Caïn a passé ces derniers millénaires à errer su Terre cherchant le moyen de mourir. toujours marqué par Dieu, il survit à toute blessure. Avec Lucifer, il tente d’effacer son pêcher originel en ramenant Abel de l’Enfer. Il est alors dit qu’Abel avait autant envie de tuer son frère que l’inverse et que Caïn est juste arrivé à ses fins en premier. Ainsi si Caïn a été punit d’être le premier meurtrier de l’humanité, Abel, lui a été le premier occupant de l’Enfer.

Le Paradis:

Le paradis ou jardin d’Éden représente souvent le lieu final où les humains seront récompensés de leur bon comportement. C’est un concept  présenté au début de la Bible, dans le livre de la Genèse.

Dans un sens plus large, le concept de paradis est présent dans presque toutes les religions. Les croyants parlent aussi du « Royaume de Dieu » qui sera manifesté à la fin du monde. Un concept semblable, le nirvāna, existe dans l’hindouisme, le jaïnisme et le bouddhisme, bien que dans ce cas il représente davantage un état spirituel qu’un lieu physique.


Dans la série, on ne sait pas à quoi ressemble précisément le paradis. Lucifer mentionne le fait de « couper les portes du paradis » pour y ramener sa mère et quand Linda lui demande plus de détails, il évite la question. On sait que les anges y vivent avec les mortels élus (accueillis par Uriel) et que Lucifer ne s’y est jamais senti à son aise.

 

L’Enfer:

Le mot enfer vient du latin infernus (« qui est en dessous »).

L’Enfer est, selon la plupart des religions, un état de souffrance extrême de l’esprit humain après la mort par ceux qui ont commis des crimes et des péchés dans leur vie terrestre.

La définition de l’enfer et ses caractéristiques sont variables d’une religion à l’autre et sont parfois sujettes à différentes interprétations au sein d’une même religion. Ainsi, pour les bouddhistes par exemple, l’Enfer est davantage un état d’esprit de l’individu soumis à ses passions contrairement au christianisme qui définie l’Enfer comme  les limbes, dans lesquels les âmes des justes décédés avant l’avènement du Christ attendaient leur rédemption: le purgatoire ou lieu de châtiment de Satan et des autres anges déchus ainsi que de tous les individus morts sans s’être repentis de leurs péchés. Cette dernière interprétation est la plus acceptée de nos jours.


Dans la série, Lucifer voyage plusieurs fois en Enfer.Le temps s’y écoule plus lentement et l’endroit semble froid et oppressant. On y voit des milliers de portes fermées mais non verrouillées (sauf pour ceux qui sont prisonniers, comme la mère de Lucifer). Derrières chacune des portes, chaque âme damnée vit son Enfer personnel: Chaque âme est prisonnière dans une boucle infernale recréant la scène du pêché dont la personne se sent la plus coupable. La boucle change parfois et les démons ou le diable, l’entretiennent et y ajoutent des châtiments personnels mais la même trame se répète encore et encore à l’infini…..La porte n’est pas fermé et l’âme peut s’enfuir à tout moment si elle arrête de se sentir coupable mais Lucifer explique que ça n’est encore jamais arrivé. C’est donc la culpabilité d’un mortel par rapport à la vie qu’il à mené qui l’envoie en Enfer et qui l’y maintien.